mardi 12 janvier 2021

Des arguments contre le soi-disant réchauffement climatique

Le site climato-realistes.fr publie 10 fiches synthétiques pour se désintoxiquer de la propagande sur le climat, on les lira avec intérêt. Signalons également le passage de François Gervais sur Sud Radio à l'invitation d'André Bercoff pour parler de son dernier livre "Merci au CO2", l'interview de Fabien Bouglé sur les éoliennes à Breizh-info, et la recension de "False Alarm" de Bjorn Lomborg par European Scientist. Les écologistes ne se risquent que très rarement à tenter de démontrer le réchauffement climatique anthropique, ils s'appuient sur un soi-disant «consensus scientifique» inventé de toutes pièces. À nous de peaufiner nos arguments.

lundi 11 janvier 2021

Référendum, le calendrier se précise

On en sait un peu plus sur le référendum : le gouvernement propose d'inscrire à l'article premier de loi fondamentale que «[la République] garantit la préservation de la biodiversité et de l'environnement et lutte contre le dérèglement climatique». Ce projet de loi doit être transmis au Conseil des ministres le 20 janvier pour passer devant l’Assemblée fin mars, avant d’aller au Sénat. Rappelons que pour qu'une réforme de la Constitution soit adoptée, elle doit d'abord être votée en des termes identiques par les deux Chambres avant de pouvoir être soumise à référendum. Ce qui veut dire que la droite majoritaire au Sénat devra donner son feu vert, «ce qui s'annonce difficile» selon Les Echos. Je n’en crois rien, je vois mal LR jouer le rôle du méchant «contre» le climat. Il suffit d’entendre l’influent sénateur Philippe Bas (photo, à écouter en bas de cet article) reprendre à son compte cette théorie du réchauffement (il vante les «énergies décarbonées», et vive les éoliennes…), il craint seulement un parasitage avec l’élection présidentielle, ce qui voudrait plutôt dire que le Sénat approuvera au plus vite ce texte.
J’en profite pour vous adresser tous mes vœux pour 2021, au premier rang desquels l’échec de ce référendum stupide et destructeur.

vendredi 18 décembre 2020

Mon interview à Valeurs Actuelles

Mon interview à Valeurs Actuelles sur le référendum sur le climat annoncé par Emmanuel Macron. Quels sont les enjeux politiques et économiques ?

mercredi 16 décembre 2020

Mon interview par Eric Verhaeghe

Voici mon interview vidéo réalisée par Éric Verhaeghe pour Le Courrier des stratèges, à propos du Great Reset et du réchauffement climatique. On lira en complèment ma note sur le sujet, j'y fais référence. Dans cet extrait j'explique pourquoi cette théorie fumeuse du réchauffement a autant de succès.

On lira également avec intérêt cet article d'Éric Verhaeghe, Les trois risques majeurs d’un referendum écologique :
1) «plus aucun texte de loi n’échappera à l’appétit des activistes écologiques pour la QPC comme arme de combat politique. Dès que le législateur devra plancher sur le moindre texte, il s’exposera à un recours des associations qui considéreront que la loi ne respecte pas assez l’impératif de lutte contre le réchauffement climatique. De quoi transformer le pays en gouvernement des juges…»
2) «toute politique publique, quel que soit le gouvernement, serait obligatoirement inspirée par la volonté de lutter contre le réchauffement climatique ou la préservation de la biodiversité. On mesure la dérive qui se prépare…»
3) «après l’insertion du principe de précaution qui a figé dans le marbre la frilosité française face au risque de l’innovation, la réforme que propose Emmanuel Macron plombera un peu plus la capacité de notre société à s’ouvrir au monde nouveau.»

mardi 15 décembre 2020

Le référendum sur le climat est lancé, aux armes Citoyens !

Emmanuel Macron a confirmé hier soir ce qu’il a dit le 14 juillet, le référendum sur le climat aura lieu. Un référendum sera organisé pour inscrire «la préservation de l'environnement, de la biodiversité et la lutte contre le dérèglement climatique» dans l'article premier de la Constitution. Mettons tout de suite de côté la préservation de l’environnement et de la biodiversité, on peut naturellement y être favorable sur le principe même si cela n’a pas à figurer dans notre texte constitutionnel, la loi suffit. Mais la lutte contre le réchauffement climatique anthropique (provoqué par l’homme), ou contre le «dérèglement climatique», constitue un danger mortel pour notre économie et donc pour la France, il faut lutter contre de toutes nos forces. J’ai été le premier à alerter sur ce projet de référendum en créant ce blog une semaine après la déclaration du président, le 21 juillet, et j’aurais préféré avoir tort ! Mais maintenant il faut combattre.

lundi 14 décembre 2020

Le référendum toujours d’actualité !

Selon Le Figaro, l'introduction de la lutte contre le réchauffement climatique dans la Constitution reste tout à fait d'actualité, «Emmanuel Macron garde en poche la carte du référendum». Il s'agit pour lui de montrer que les mesures de la Convention ne sont pas enterrées. Nous sommes ainsi dans un pur jeu politicien dans lequel le président cherche à marquer des points dans l'électorat écologiste, au mépris du sérieux et du respect que l'on doit à notre Constitution qui ne mérite certes pas cette idée farfelue. Une victoire serait d'autant plus aisée que ses opposants naturels (Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon) admettent ce pseudo réchauffement climatique anthropique, comme ils l'ont amplement montré lors de la dernière campagne présidentielle, trop heureux sans doute d'exercer leur goût immodéré pour l'interventionnisme étatique (mon explication en une minute). Il importe de rester vigilant et de continuer à combattre cette théorie mensongère.

vendredi 11 décembre 2020

Emmanuel Macron nous engage dans l’effondrement économique

Demain le 12 décembre aura lieu de 5e anniversaire des Accords de Paris sur le climat. Emmanuel Macron ne pouvait manquer de twitter sur le sujet : Mais il faut bien comprendre qu'avec une telle promesse - réduire de moitié nos émissions de CO2 d'ici 10 ans - il nous engage dans l'effondrement de notre économie, comme je l'ai montré dans cet article. Atteindre cet objectif, c'est un «Covid» par an pendant dix ans (les émissions de CO2 de la planète ont diminué de 8% en 2020 à cause des confinements). Un suicide complet, que nous serons bien les seuls à faire, les Chinois s'en fichent, ils construisent des centrales à charbon comme jamais. Au contraire, le Président devrait ouvrir les yeux et se rendre compte que la crise du Covid démontre que le réchauffement climatique anthropique est une escroquerie. Ce «test» grandeur nature l'a clairement invalidé, le CO2 émis par l'homme a diminué, mais cela n'a eu aucune influence sur la teneur en CO2 de l'atmosphère, qui dépend d'un cycle naturel dans laquelle la part de la civilisation est complètement marginale. CQFD. Alors pourquoi cette obsession pour la «lutte» contre le réchauffement climatique ? Pour répondre à cette question, je vous invite à lire ma note sur le Great Reset. Cette destruction de l'économie, vous le verrez, est programmée.

jeudi 26 novembre 2020

Bientôt des coupures d’électricité en France !

Barbara Pompili, la ministre de la transition écologique, a récemment déclaré que cet hiver la France pourrait connaître des coupures d'électricité. Mais celles-ci sont entièrement dues à la politique du gouvernement et à sa volonté de lutter contre le pseudo réchauffement climatique anthropique ! Déjà la fermeture de Fessenheim a entamé nos capacités de production d’électricité, et il est prévu de fermer 14 centrales nucléaires en état de marche ainsi que de diminuer le parc de centrales au fioul et au charbon dans les années qui viennent. Lors de journées particulièrement froides, notre déficit pourrait s’établir à 9 GW (gigawatt), et il n’est pas certains que les pays voisins puissent nous en vendre suffisamment… Ce déficit pourrait doubler d’ici 2028 selon le site climato-realistes.fr, et ce ne sont pas les éoliennes, ni les importations, qui pourront le combler. L’idéologie réchauffiste nous mène dans le mur. Pour Noël offrez-vous un cadeau utile : un groupe électrogène.

mardi 17 novembre 2020

Le Great Reset, une menace pour nos libertés


Je me permets de vous renvoyer vers l'article que j'ai publié sur mon blog philippeherlin.fr, Le Great Reset, une menace pour nos libertés, et dans lequel je parle notamment du réchauffement climatique, et comment il s'articule avec le Covid. Une analyse importante et inédite.

mercredi 11 novembre 2020

Comment le Covid montre que le réchauffement climatique est une escroquerie

J’avais publié un texte sur ce sujet en août, mais l’excellent site climato-realistes.fr revient dessus. Reprenons le début de cet article : «Le catéchisme climatique repose sur deux piliers. Les émissions de CO2 des hommes sont la cause de l’augmentation de la teneur en CO2 de l’atmosphère. Cette augmentation est à son tour la cause du réchauffement de la planète, qui engendre lui-même tous les malheurs du monde. Il s’ensuit que la réduction des émissions de CO2 des hommes est la condition nécessaire et suffisante de la survie de l’humanité.» Justement, le Covid, par les confinements qui ont été mis en place durant la vague du printemps, a permis de diminuer les émissions humaines de CO2 de 8,8%. Or la teneur en CO2 de l’atmosphère n’a en rien diminué, elle a même un peu augmenté ! Cela n’a rien de surprenant, le cycle du CO2, qui existait bien sûr avant que l’homme n’utilise les énergies fossiles, est incomparablement plus important que les émissions humaines. «L’expérience covid-19» démontre que la volonté de réduire les émissions humaines de CO2 n’est qu’une chimère (mais qui poursuit en réalité d’autres objectifs, nous y reviendrons).